Christophe MOY – professeur

Je suis professeur de l’Université de Rennes 1 depuis septembre 2017. J’étais auparavant professeur de CentraleSupélec, sur le campus de Rennes.

J’effectue mes enseignements à l’ISTIC, dans la spécialité Electronique de l’UFR d’Informatique et d’Electronique de l’Université de Rennes 1, en :
– L1, L2 et L3 de la Licence Electonique
– M1 et M2 du Master Electronique (EEEA), parcours SE (Systèmes Embarqués) et parcours SC (Systèmes Communicants)

Mes recherches sont menées à l’IETR (Institut d’Electronique et Télécommunications de Rennes – UMR 6164 du CNRS), dans l’équipe SCEE, tout comme c’était le cas dans ma position précédente à CentraleSupélec.

Mes principaux intérêts portent sur les architectures électroniques numériques embarquées et les architectures de traitement numérique intensif (architectures pour le traitement parallèle, co-conception matérielle-logicielle, System-on-Chip SoC, Network-on-Chip NoC). Les domaines d’applications sont principalement les communications sans fil (radio) et leurs évolutions récentes comme la Radio Intelligente (cognitive radio) et la Radio Logicielle (software radio). En particulier, mes recherches explorent les techniques d’intelligence artificielle (IA) embarquée à ultra faible complexité, que j’applique notamment à l’accès dynamique au spectre (Dynamic Spectrum Access – DSA, l’accès opportuniste au spectre – OSA). Cela se traduit pas des PoC (Proof-of-Concept ou preuves de concept) réalisées sur plate-formes SDR (Software Defined Radio) comme les cartes USRP (Ettus – NI), les clef TNT SDR, des shield arduino LoRa et SigFox, et dans des envrionnements comme GNU Radio Companion (GRC).

Toutes ces briques technologies (électroniques et radio) sont celles qui permettent l’essor actuel des systèmes intelligents tels que les réseaux électriques intelligents (smart-grid), les villes intelligentes (smart city), la maison intelligente (smart home), la santé connectée (e-Health), l’usine du futur (smart factory), les transports intelligents (Intelligent Transport Systems – ITS), les véhicules autonomes, etc. via notamment l’Internet des Objets.

Pour avoir plus de renseignements sur mes activités d’enseignement.
Pour avoir plus de renseignements sur mes activités de recherche.

Autres implications :
– Membre du comité des thèses de l’école doctorale MathSTIC pour la thématique « électronique »
– Membre de l’IRT b-com (Institut de Recherche Technologique)
– Membre du Labex CominLabs, impliqué dans le projet TEPN